A la Cité nationale de l'Histoire de l'Immigration (CNHI):

1931 - Les étrangers au temps de l'exposition coloniale

(6 mai -7 septembre 2008)

La Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI) avait été inaugurée le 10 octobre 2007 avec une certaine discrétion. Sa première exposition intitulée « Repères » était pourtant parfaitement réussie et il est heureux, ne serait-ce qu’en raison de son caractère didactique et interactif, qu’elle soit devenue un fonds permanent du Musée (voir Bulletin d’AROM n° 13 de novembre 2007).

La nouvelle exposition qui a été inaugurée le 6 mai et sera ouverte jusqu’au 7 septembre est intitulée « 1931 - Les Etrangers au temps de l’exposition coloniale ». Elle relève, comme l’admettent ses présentateurs, d’un véritable défi, puisqu’elle est présentée dans le lieu même qui fut construit à l’occasion de l’exposition coloniale et qu’elle prend 1931 comme une année charnière entre les immigrations anciennes (Italiens, Polonais, Portugais) et celles venues plus tard de la colonisation qui est alors à son apogée.

Une énorme maquette de l’exposition coloniale dans son ensemble ainsi que des cartes de l’Empire donnent dès l’entrée l’idée de ce qu’a été en son temps cette manifestation. Puis, l’on tombe très vite sur les multiples problèmes qui se posaient aux Etrangers dans un contexte de crise mondiale. Les contrôles se resserrent, mais en même temps, « l’étrange Etranger fascine, Art nègre, néo-classicisme, primitivisme…. Pablo Picasso, Joséphine Baker et les Dogons servent d’icônes ». Puis on en revient au quotidien et au racisme qui se répand. L’alternance du spectacle et des difficultés, les différents statuts des populations dans l’Empire, « les ambulants », les chiffres des rapatriements et expulsions, « le passeport Nansen » et la manière de devenir Français en 1931, ne peuvent que nous ramener au quotidien..

Un riche catalogue rédigé par les Commissaires de l’exposition est en vente au prix de 26 euros, mais le Musée met aussi gratuitement à la disposition du public « le journal » qui permet de suivre salle par salle les présentations.

Tout au long de la saison, des conférences et des visites illustreront l’exposition.
Le site: http:// www.histoire-immigration.fr permet également de télécharger d’autres ressources. ■

Raymond Césaire