Ca y est ! Les filtres "low cost" ont été distribués

Rappelez-vous, en mai dernier, une jeune étudiante camerounaise, Doris Ngandjou Kouyem avait fait la « Une » de la rubrique « Regards sur la Science et la Technologie »1. Le mois précédent, elle venait de remporter la 4ème édition d’Humanitech, le concours étudiant de l’invention humanitaire organisé par la Fondation Casques Rouges avec le soutien d’Orange, face à 15 autres finalistes français et étrangers. Son projet visait à distribuer gratuitement aux populations vulnérables au choléra un filtre à eau à bas coût, baptisé « Tsé-Nou ». Grâce aux 5 000 euros dont est doté ce prix, 150 de ces filtres, ont déjà pu être distribués en septembre dernier par l’équipe de bénévoles de l’association AfricAct (voir liens ci-dessous). Des filtres d’autant mieux adaptés que chacun d’eux est constitué de deux seaux et de bougies en céramique. Une simplicité qui répond donc parfaitement aux besoins de ces populations camerounaises vivant dans des zones où le choléra est endémique et où sa prévention repose pour l’essentiel sur l’application de mesures d’hygiène strictes. Rappelons que dans ce pays, environ un tiers de la population n’a pas accès à l’eau potable. Quant aux systèmes d’assainissement collectif, ils sont quasiment absents de ce pays, faute d’une véritable volonté politique. Toutes nos félicitations à Doris Ngandjou Kouyem et à l’équipe d’AfricAct pour cette première distribution.■

J.-F. D.

(1) Lettre de la CADE - N°152, pages, 8-9, Mai 2012

Liens vers l’illustration de la distribution :

https://www.facebook.com/media/set/? set=a.208958962568413.51795.166862250111418&type=1

et vers l’association : https://www.facebook.com/AfricActCameroon