L'interpellation des évêques d'Afrique

Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson.© www.journalchretien.net
Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson.© www.journalchretien.net

Réunis en Synode sous la présidence du Pape Benoit XVI pour la deuxième fois, après un premier Synode tenu en 1994 à l'initiative de Jean-Paul II sur fond de génocide au Rwanda, les 197 évêques africains ont traité du thème de « L'Eglise en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix » du 4 au 25 Octobre au Vatican.

Né d'une prise de conscience des ravages qu'engendrent en Afrique les conflits dont les causes sont justement qualifiées d'économiques plus qu'ethniques, ainsi que des pillages de matières premières par les grandes puissances, le Synode s'est illustré aussi bien par la lucidité du constat des sociétés africaines minées par une corruption omniprésente et d'une Eglise en proie aux souffrances de ces sociétés, que par la volonté et l'énergie mise à son service d'ancrer les 57 propositions des participants dans les valeurs africaines.

D'un débat très riche fondé sur une analyse sans complaisance des dérives politiques et économiques dont souffre l'Afrique et des responsabilités occidentales dans les désordres actuels du continent, on retiendra cette appréciation finale de Monseigneur Fulgence Muteba Mugalu, évêque de la République démocrat ique du Congo « l'Afrique n'est pas l'enfant malade de l'Eglise. Elle représente avant tout un potentiel humain, économique et spirituel qui ne peut plus être ignoré ».

Quel plus bel hommage à la qualité des travaux du Synode que la décision du Pape Benoit XVI de confier son Ministère de la Justice et de la Paix à un évêque africain, le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson , archevêque de Cape Coast au Ghana!

Jean-Loïc Baudet