Les engagements du Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN)

Organisée peu après la présentation du livre de B. Lecherbonnier et P. Lozes intitulé « les Noirs de France sont-ils des citoyens à part entière? » une rencontre entre Patrick Lozes, Président du CRAN, Michel Levallois et Jean-Loïc Baudet a été l'occasion de faire connaissance et de situer les engagements respectifs du CRAN et de la CADE. Patrick Lozes inscrit l'action du CRAN dans une stratégie républicaine en faveur de l'intégration des minorités visibles dans la société française. Il réfute l'expression de communauté noire au nom de la citoyenneté française, place le CRAN dans la lutte contre les discriminations, milite en faveur de la reconnaissance de la diversité, et entend donner toute sa place à la question noire dans l'espace public.

Le CRAN mène deux types d'action : l'une avec les 150 associations qu'il fédère et un réseau d'associations qui lui sont proches dont, en tant que tête de réseau, il est la vitrine de leur activité, l'autre en rapport avec les institutions républicaines pour faire progresser la cause de la diversité (dérives du contrôle de police au faciès, mesure des discriminations à travers les statistiques de la diversité sur les bases du volontariat et du sentiment d'appartenance...). Très engagé dans la lutte contre les discriminations et la reconnaissance des représentants de la diversité comme citoyens à part entière, le CRAN ne connaissait que de loin l'action de la CADE, aussi bien pour l'autre regard qu'elle porte sur l'Afrique qu'en direction de la restauration de la place de la diaspora dans l'espace public. Cette rencontre a permis de bien situer la vocation de chaque association et de faire ressortir leur complémentarité.

J.-L. B.