Lancement du cycle de conférences à visée pédagogique

"L'Afrique en mouvement", Le Havre, 4 décembre 2007

Le Havre, Mardi 4 décembre, 18h-20 h, Amphi 2, Faculté des affaires internationales. Alfred Schwartz, Directeur de recherche honoraire à l’Institut de Recherche pour le développement (IRD) présentait la «géopolitique du coton » dans le cadre de l’accord Cade, Université du Havre et CRDP de Haute Normandie (Rouen). Conférence inaugurale du cycle l’Afrique en mouvement, elle nous a transporté du terrain africain (Burkina Faso) au jeu des échanges à l’heure de la mondialisation avec un accent particulier sur les politiques agricoles américaines et européennes et les effets de l’intervention chinoise dans l’industrie textile. La question de l’avenir du coton africain et des 10 millions de producteurs en Afrique francophone y a été clairement posée alors qu’USA et Europe soutiennent leurs coton-culteurs (Sud profond américain, reliquat de la guerre de Sécession ou Espagne et Grèce). Suivie par un public peu nombreux mais mélangé et informé, cette conférence a donné lieu à des échanges importants sur l’impact des OGM dans l’agriculture africaine, les menaces qui pèsent sur les planteurs burkinabé comme sur les formes de régulation mises en place par l’OMC. Si cette intervention peut être écoutée (podcast), le texte de celle-ci est aussi disponible sur le site du CRDP de Rouen (http://crdp.ac-rouen.fr/crdp76/index.php?option =com_docman&task=cat_view& gid=242&Itemid=126).

Par ailleurs, un travail pédagogique a été mené par deux enseignants du lycée professionnel Siegfried sous la supervision de deux Inspecteurs pédagogiques régionaux pour mettre à la disposition des enseignants du secondaire d’histoire et de géographie des fiches, textes et outils utilisables dans le cadre des programmes de l’Education Nationale sur la mondialisation et l’Afrique. Ainsi l’un des modules s’intitule-t-il « le coton, ticket d’entrée du continent africain dans l’économie mondialisée ? » Destiné aux terminales dans le cadre de l’Organisation de l'espace mondial, un ensemble documentaire de 4 pages comprend 6 brefs documents illustrant la problématique du coton pour les exploitants agricoles africains (Appel pour sauver le coton africain (Bobo Dioulasso, 21 novembre 2001) ; le coton, la fibre de l’espoir ; les difficultés d’une agriculture en cours de modernisation(selon A. Schwartz, La Cade 1998) ; Le coton, les OGM et l’impact sur l’économie burkinabé ; Le cours de bourse du coton 2006-7 ; les risques induits par la fin du revenu minimum garanti pour le coton par Kako Nabukpo). Le tout est suivi d’un projet de questionnaire pour les élèves.

Ce cycle de conférence, s’il s’apparente aux rencontres-débats organisées par la Cade à Paris, en diffère par le choix des thèmes (étroitement liés aux programmes de l’Education Nationale) et la manière de les aborder en raison des visées pédagogiques. Si l’on n’a pu assister à la conférence, on peut enfin la voir où que l’on soit à l’adresse URL indiquée plus haut si l’on dispose d’un accès Internet en haut débit.

Georges Courade