Ce qu'ils ont dit! 115

« Yes we can ! »

« L’Afrique a cependant besoin que l’Amérique affirme un autre multilatéralisme fondé sur la réforme du système des Nations unies et non sur l’élargissement d’un groupe comme le G8, fût-il puissant et informel, basé sur la coopération. Justice doit être rendue à l’Afrique face aux institutions de Bretton Woods. Le développement du continent passe par la mise en valeur de ses ressources contrariée aujourd’hui par les fluctuations du cours des matières premières, les subventions agricoles, le culte du libéralisme et du marché sans limites. ...

Les Africains seront à la hauteur de l’événement historique qui est l’élection d’Obama s’ils continuent la lutte pour le renforcement de la démocratie, de l’État de droit, de la bonne gouvernance, s’ils mettent fin aux multiples conflits en veillant à ce que l’Afrique n’accueille pas de base militaire étrangère. L’autre apport du continent à la présidence d’Obama serait d’accélérer la construction des États-unis d’Afrique et l’émergence de la communauté africaine... »■

Alpha Oumar Konaré, Ancien président du Mali et de la Commission de l’Union Africaine,
Yes we can !, Tribune, Jeune Afrique n° 2496 du 9 au 15 novembre 2008, p.35.