L'Union européenne et la recherche sur les politiques de développement

La  Terre : l'Europe et l'Afrique

Dans le cadre de l’initiative « recherche pour les politiques de développement », la Commission Européenne et plusieurs Etats-membres ont lancé au début de cette année un projet de recherche pluriannuel associant chercheurs, experts, société civile et décideurs politiques et ayant pour objet de donner corps à une perception européenne des questions liées au développement.

Le Centre Robert Schumann de l’Institut universitaire européen a la haute main sur cette initiative qui, pour sa première année, produira en octobre prochain un rapport européen sur le développement consacré à la question de la fragilité et de son incidence sur les politiques de développement. Des réunions ont été tenues à cet effet en Février à Bruxelles, où il a été question du développement en Afrique en situation de fragilité, en Mars à Cambridge, où il a été traité du rôle de l’agriculture et de la sécurité alimentaire dans les pays fragiles, en Avril à Florence, où les travaux ont porté sur la gouvernance et la construction de l’Etat dans des contextes politiques difficiles et en Mai à Barcelone, où ont été analysées les causes de la fragilité et ses implications pour la politique de développement et l’engagement des pays donateurs.

En centrant l’attention sur la fragilité, il est cherché les moyens d’atteindre, en situation de crise, les objectifs du Millénaire pour le développement.

En préparation à ce premier rapport, les protagonistes de cette initiative se sont retrouvés à Accra du 21 au 23 mai pour examiner l’impact de la crise sur les pays africains et les conséquences à en tirer pour tous les partenaires au développement soucieux d’en atténuer les effets sur les Objectifs du Millénaire pour le développement. On rappelle à ce sujet, les mesures prises par la Commission Européenne immédiatement après le G20 de Londres pour concentrer son aide sur les pays les plus affectés par la crise.

J.-L. Baudet