Editorial 101

Quand l'Afrique s'éveillera ...

Tel est le titre de l’exposition que la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette nous propose jusqu’au 4 novembre. Au-delà du slogan qui fait le titre de l’exposition, et dont vous avez remarqué qu’il n’était pas suivi d’un point d’interrogation mais de points de suspension, les journalistes scientifiques de ce temple parisien de la science, ont réussi le tour de force de présenter dans une exposition aux dimensions modestes, 300 m2, un dossier sérieux et accessible sur l’Afrique subsaharienne. Ce dossier a été réalisé avec la participation de chercheurs et d’experts africains et français, autour des grandes thématiques du défi alimentaire, du droit à la santé pour tous, de l’exploitation des richesses naturelles du continent, des sociétés africaines de demain à partir des grands mouvements démographiques. Chacun de ces thèmes est développé par des exemples qui sont autant de mises au point sur les forces, les faiblesses, les problèmes et les réussites de l’Afrique d’aujourd’hui, les défis de celle de demain.

Des panneaux, des textes, des films, des bornes d’écoute d’interviews d’experts, facilitent la compréhension scientifique des défis africains, ils permettent d’en saisir la diversité et la portée culturelle et sociale, et cela dans une proximité de l’Afrique « telle qu’en elle-même », qui est présente discrètement mais efficacement, par des proverbes et quelques peintures et sculptures d’artistes contemporains. Trois conférences prévues en octobre permettront de revenir sur la sécurité alimentaire, les NTIC, la science en Afrique.

Enfin, l’Afrique noire est traitée sérieusement, non pas comme un continent en perdition, incompréhensible ou allergique à la logique occidentale, mais comme un grand sujet d’actualité qui nous concerne tous et dont le devenir croise les grands enjeux de l’humanité, l’environnement, les ressources naturelles, la santé, les migrations. Tel est le principal enseignement de cette exposition. Elle est adressée au grand public, mais elle aurait fait un extraordinaire lever de rideau pour la réunion des chefs d’État et de gouvernement qui se sont réunis à Accra au début de juillet.

Espérons que le public ratifiera ce regard porté sur l’Afrique, lucide et sans préjugés, débarrassé de nostalgie coloniale, de sentimentalité humanitaire, de paternalisme néocolonial et qu’il fera le succès de Quand l’Afrique s’éveillera... Car nous lui souhaitons non seulement un succès européen mais une deuxième vie à l’international, ce qu’ont prévu ses organisateurs qui vont éditer un DVD-ROM qui permettra de répliquer l’exposition.

Grâce à Georges Courade, conseiller scientifique de l’exposition, la CADE a suivi la préparation de cette exposition qui s’inscrit exactement dans l’esprit de son activité. Aussi avons-nous formé le projet d’en évaluer l’impact, persuadés qu’il y aura d’utiles enseignements à tirer de la réception par le public de ce regard de scientifiques sur l’Afrique d’aujourd’hui. 

Un dernier mot : procurez-vous la Géopolitique de l’Afrique que Philippe Hugon publie aux éditions SEDES. Cet ouvrage de 239 pages qui est destiné aux élèves des prépas commerciales est, plus que son titre ne l’indique, une présentation scientifique, pédagogique, de l’Afrique, des Afriques, dans toutes leurs richesses et leurs défis. Non pas hasard mais convergence significative, la parution de cet ouvrage vous aidera par sa lecture, après celle de « l’Afrique des idées reçues », à prolonger votre visite de Quand l’Afrique s’éveillera...

Pour ceux qui veulent voir l’exposition sur Internet, elle sera disponible sur le site de la Cité dans dix jours à la rubrique « sciences-actualités »

Bonnes vacances et rendez-vous pour la rencontre-débat du 11 octobre 2007.

La CADE