Crédit Mutuel: une forme de micro-crédit

Dans son rapport d’activité sur l’année 2007, le Centre International du Crédit Mutuel (CICM) fait le point sur ses activités dans les pays du Sud, et notamment en Afrique, depuis plus de vingt ans.

Sous forme associative, cet organisme dépend du Crédit Mutuel français (partenaire de la CADE) qui finance 66 % d’un budget de plus de 2 millions d’euros. Il a mis en place un réseau mutualiste d’épargne et de crédit pour permettre aux populations démunies et non « bancarisables » de contribuer à leur propre développement et d’acquérir un sentiment de fierté et de dignité.

Au Congo depuis 1984, le CICM est présent aussi au Cameroun, en R C A , au Niger et au Sénégal, où est sa plus grosse implantation, avec 106 bureaux ou points de vente, 540 salariés et 82 millions d’euros en dépôt, apportés par 342.000 sociétaires. Selon le principe mutualiste, l’argent de tous sert à quelques-uns pour quelque temps : 94 % des dépôts sont ainsi engagés et le taux de contentieux est de 2 %.

Le CICM a traversé des périodes difficiles (insécurité, guerre civile..) et il aide aujourd’hui ses sociétaires à affronter la crise alimentaire.■

R. G.