Festival "A Sahel ouvert" de MBOUMBA, Sénégal

Festival de Mboumba, Sénégal

 

Le FESTIVAL À SAHEL OUVERT est né en 2010 de la volonté d’artistes sénégalais et français de rendre la culture plus accessible aux populations de la région du Fouta, en y associant des ONG spécialisées dans le développement et la santé.

En comptant avant tout sur l’implication locale puisque toute la chaîne de compétence administrative et logistique est constituée de natifs de Mboumba.

Il s’agit en effet de mettre en avant la culture comme levier important pour l’économie, le développement et l’épanouissement de chacun. Véritables acteurs de ce festival, les jeunes et les moins jeunes, hommes et femmes, s’ingénient à rassembler toutes les population parfois fort éloignées. Un moment festif qui permet à chacun de se retrouver, toutes castes et toutes conditions confondues pour qu’ensuite se concrétisent durablement ces échanges.

En outre, ce rendez-vous fédérateur favorise la mise en place des d’actions de sensibilisation dans le domaine médical sanitaire, pédagogique et écologique ; et de rencontrer des populations présentes à l’événement mais disséminées le reste de ‘année.

FORT DU SUCCES DE LA PREMIERE EDITION EN FEVRIER 2010, le FESTIVAL À SAHEL OUVERT entreprend une démarche de pérennisation en renouvelant l’exploit en 2013.

Différents artistes reconnus ou anonymes seront accueillis tout au long de ces trois jours mêlant tradition et expressions contemporaines. A la demande des jeunes, des ateliers de sensibilisation seront également organisés autour de thèmes qui les préoccupent tout particulièrement : sida, paludisme et système des castes.

"La lutte contre la pauvreté commence par là. Mettre la culture en avant. C’est ainsi que nous relèverons les défis du millénaire. Un soleil est en train de se lever. Nous croyons en la jeunesse africaine, nous croyons en vous ! "
Baaba Maal,

Artiste invité et parrain de la première édition, lors de son concert de clôture du festival.

Télécharger le programme.

Bref compte-rendu dans La Lettre de la CADE n° 161 de mars 2013

Pour en savoir plus : http://sahelouvert.blogspot.fr/

Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=3jeHnKSETI8&feature=youtu.be

Revenir