Colloque « L’Etat et le destin de l'Afrique »

logo l'Harmathan

Edition-Diffusion
5-7 rue de l'Ecole Polytechnique
75005 PARIS
01 40 46 79 20
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
http://www.editions-harmattan.fr/

COLLOQUE ORGANISE PAR LES EDITIONS L’HARMATTAN
« L’ETAT ET LE DESTIN DE L’AFRIQUE »


S’il est établi aujourd’hui que les premières campagnes d’exploration des terres africaines étaient des initiatives privées avant de devenir des projets soutenus par des sociétés scientifiques, missionnaires et militaires plus tard ; il est aussi incontestable que les Etats européens ont progressivement et massivement pris le relais de ces initiatives qu’ils ont d’ailleurs intégrées dans leurs politiques d’exploitation coloniale. C’est dire que l’œuvre de colonisation des territoires africains est le fait des Etats organisés qui auront au préalable investi dans la formation des agents et administrateurs coloniaux destinés à implanter en terre africaine des institutions d’exploitation et de domination coloniales.

Cette rencontre des peuples africains du phénomène colonial fut brutale et violente, aussi bien par le choc des cultures, le travail forcé des compagnies à charte et concessionnaires, la course effrénée à occuper l’intérieur des pays pour y implanter le drapeau, signe de la souveraineté des Etats avant et après la conférence de Berlin de 1884 qui entendait fixer les règles de prise d’assaut de l’Afrique.

Ces institutions coloniales qui obéissaient à la logique d’exploitation et de domination, sont restées en place malgré la proclamation des fameuses indépendances. C’est la naissance des Etats post-coloniaux en terre africaine qui portent et véhiculent des logiques de violence et de domination qui ont présidé à leur sociogenèse. Dans l’un et l’autre cas, c’est de l’Etat qu’il s’agit.

En effet, le destin de l’Afrique semble s’être imbriqué dans un paradoxe où l’Etat aura été tour à tour l’instrument de sa conquête, puis de sa domination et de son exploitation. A quelles conditions cet instrument de domination peut-il devenir un puissant instrument de libération ? Faire la sociogenèse de l’Etat en Afrique pour mieux cerner ses carences, ses dévoiements d’une part ; d’autre part décrypter l’horizon des possibilités pour l’avènement de véritables Etats qui maîtrisent les trois composantes structurelles que sont une population stable établie sur un territoire permanent, et qui se dote d’un gouvernement souverain pour maîtriser son destin . Tel est l’objectif de ce colloque que l’Harmattan organise en cette année du cinquantenaire de l’accession de plusieurs Etats africains à la souveraineté internationale.

Vous êtes aimablement invité(e) à y participer le Samedi 24 et  le Dimanche 25 Avril 2010 au FORUM LE LUCERNAIRE sis au 53, Rue Notre-Dame des Champs - 75006  Paris. Métro Notre Dame des Champs, Ligne 12. De 9h30 à 13h.

Contact : Tél : 01 40 46 79 19 ou Port : 06 10 33 02 04 E-mail : maf.harmattan@free.fr


Revenir